Jacques

MUNIGA

doctorat

en

Géographie

DESS en Droit

 

 

 

 
 
 

             

 

Le Carto_Flash_SDLV pour réaliser des cartes et des croquis en ligne cliquez ici 

 

 

Et des fonds de cartes gratuits :  Allemagne - Amérique du Nord - Asie Orientale -Belgique  -  Brésil - Chine Espace méditerranéen - Espace mondial EspagneEurope - Europe rhénane France - ItalieJapon -   Royaume-Uni - Russie - U.S.A.

 

 

Exemple collège

 

Le Brésil

 

Depuis mon exemple destiné aux lycéens (U.S.A.), de nombreux courriers mails m'ont demandé de publier un exemple pour les élèves du collège car, à n'en pas douter, c'est  là qu'il serait intéressant de démarrer ma méthodologie. Des élèves qui auront pris l'habitude de "produire" des croquis de géographie simples seront très à l'aise au lycée et surtout au baccalauréat.

 

J'ai moi-même, lorsque j'étais TZR, utilisé ma méthode au lycée comme au collège avec beaucoup de succès. Il n'en demeure pas moins qu'à ce niveau scolaire, l'exigence ne sera pas la même qu'au lycée... Il s'agit, en conformité avec les programmes scolaires, "d'aborder l'étude des continents à partir de cartes (...) Mémoriser les grands repères spatiaux (...) veiller à la progression des apprentissages (...) Observer, identifier, confronter des cartes (...) comparaison de cartes et confection de croquis (...) apprendre à utiliser le langage de la carte (...) le croquis et ses techniques élémentaires doivent être abordés par les élèves (...) on s'efforcera de passer de la carte de localisation au croquis démonstratif en simplifiant, hiérarchisant..."

 

Voilà, tout est dit, mais tout est encore mieux dit sur le site de l'académie de Caen auquel j'ai emprunté les quelques lignes ci-dessus. Pour retrouver cet excellent plaidoyer en faveur de ma méthode, je vous invite à cliquer sur l'icône suivant :

 

                  

 

pa14_2.gif

 

anii21.gif  Avertissement :

Les directives du programme officiel pour les classes de cinquième précise que "les changements rapides du monde conduisent à rappeler que c'est au professeur de déterminer, année après année, la ou les problématiques qui orientent l'étude des différents éléments du programme". Je suis conscient que dans beaucoup de classe de cinquième, il est impossible de mener l'ensemble du programme de géographie en appliquant ma méthode systématiquement aux continents, sous-continents et pays. Parfois, cela est possible mais c'est plutôt l'exception. Je propose donc une progression calquée sur l'exemple suivant

    1) étude complète avec ma méthode de l'Afrique

      - étude du Maghreb sans ma méthode

    2) étude de l'Amérique sans ma méthode

      - étude complète du Brésil avec ma méthode (présentée ici)

    3) étude complète de l'Asie (si la classe le permet) avec ma méthode parce que ce continent sera repris au lycée

      - étude comparative complète avec ma méthode de la Chine et de l'Inde

       

pa14_2.gif

 

 Le Brésil

Le présent cours sur le Brésil n'est pas complet. Il ne mentionne pas la trace écrite, indispensable. Il ne détaille pas non plus le plan adopté. Seules les grandes lignes seront retracées ici. En fait, il s'agit de mettre en avant la progression autour de l'apprentissage du croquis. Chaque enseignant sera libre de l'insérer dans son cours en conformité avec sa démarche pédagogique.

En guise d'introduction :

On peut demander aux élèves, avant de démarrer la leçon, de consulter au CDI l'excellente brochure sur le Brésil (les références CDI de ce document ainsi que tous les autres dont l'élève ne dispose pas par le biais de son manuel seront répertoriés dans la partie de ce site consacré à "mes élèves" grâce au concours des documentalistes).

Cette brochure intitulée "Le Brésil" est éditée par l'Ambassade du Brésil à Paris. L'intérêt de cette plaquette est triple :

    - une présentation concise ;

    - une couverture qui, sans concertation aucune, évoque un de mes principes de construction du pays (découpage) ;

    - enfin, une première page qui s'inscrit également dans la logique de ma conception.

De fait, en abordant ma méthodologie, l'élève y trouvera une certaine continuité.

Par ailleurs, je signale que cette brochure est gratuite sur simple demande à l'ambassade.

 

Première étape :

Il faut permettre à l'élève de situer le Brésil. Pour cela on peut procéder de la manière suivante :

 Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 Cette carte extraite du logiciel Encarta permet de bien situer le Brésil. On pourra lui préférer une carte montrant tout le continent mais, j'ai opté pour celle-ci à cause du découpage qui va suivre...

   Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Ici, comme dans "l'alphabet" on présente bien la silhouette qui va nous permettre de mettre en "conformité" notre construction avec la réalité dans le mental de l'élève...

 Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Et voilà, une première approche est faite. La présentation de ces trois premières cartes, outre le fait qu'elle permet des rappels des leçons précédentes, ne doit en aucun cas dépasser 10 - 15 minutes. Si l'enseignant le souhaite, comme nous l'avons déjà souligné, il pourra esquisser le contour devant les élèves à l'aide du "Brésil-découpé" projeté au rétroprojecteur. Il pourra, tout simplement aussi, imprimer sur transparent la présente carte pour gagner en rapidité.

Après cette étape, on recherche, avec les élèves, à l'aide d'une carte recouverte d'un quadrillage, les lignes de force qui correspondront de préférence à des repères spatiaux : ici, des villes, le delta de l'Amazone etc...

Pour ce faire, on part, par exemple, de cette carte tirée, ici, du livre d'élève - classe de cinquième - édition Hatier 2001 - page 319 et qui va servir de fond pour la grille. Selon les classes, cette phase pourra être plus ou moins directive ce qui n'enlève rien à la démarche.

  Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Puis, on passe à la recherche des lignes de force. Je recommande toujours privilégier trois phases pour une meilleure mémorisation. En effet, chaque pays ou ensemble géographique a été conçu en trois phases, la quatrième étant la réunion des points importants pour "dessiner" le contour.

Au collège, cependant, je commence volontairement par la fin (!) c'est-à-dire le contour final car, les élèves, à partir de la seule carte avec la grille, ne sauront pas découvrir les contours et les lignes de force. En revanche, avec certaines classes, surtout au lycée, on arrive à leur faire trouver les lignes de force ce qui permet de les associer à la construction.

Parfois, si la classe ne le permet pas, on pourra tout simplement présenter aux élèves la succession des cartes suivantes en les interprétant évidemment.

Donc , première des quatre cartes :

 Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 Deuxième des quatre cartes et premières lignes de force :

  Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 On insiste bien sur la ligne verticale qui passe par Porto Alegre et qui rejoint le delta de l'Amazone. On fera également remarquer que sur la droite, en bas de cette ligne, une croix de deux carreaux matérialise la région dite "Sud" du Brésil.

Puis on passe à la deuxième carte :

  Cliquez sur l'image pour l'agrandir

On fera remarquer aux élèves une ligne de force qui délimite l'ancien "centre" du Brésil avec les trois villes Fortaleza, Recife et Salvador, appelée aujourd'hui, le Nord-Est. Une autre ligne de force place la ville de Bélem en son centre et situe la région Nord.

Puis on passe à la carte suivante :

  Cliquez sur l'image pour l'agrandir

C'est la dernière des trois cartes retraçant les lignes de force. On y trouve une ligne qui relie Sao Paulo et Rio de Janeiro et nous situe, ainsi, la région Sud-Est. Et à gauche (à l'Ouest !!) on peut matérialiser l'étendue de l'Amazonie avec une dernière ligne de force.

Voilà c'est fait.

Un contour simple que chaque élève de classe de cinquième pourra apprendre, mémoriser en moins de quinze minutes. Mais surtout un contour qui "marie" une réalité certaine à une construction "intelligente" permettant de mémoriser des repères spatiaux puis de dessiner un fond de carte avec une échelle...

On pourra d'ailleurs le préciser avec cette carte :

 Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Après avoir fait la démonstration aux élèves, on peut les inviter à l'apprentissage des contours de leur futur croquis de géographie...

Fidèle aux quatre étapes, je décompose l'exercice comme ceci :

 

Tout d'abord :

 

 

         a,b = 12 carreaux

         a,c = 4 carreaux

         b,b1 = 1 carreau

         b1,d = 2 carreaux

         b1,e = 1 carreau

         e,f = 1 carreau

         e,g = 1 carreau

 

 ensuite :

 

     a,h = 2 carreaux

     h,i = 2 carreaux

     a,j = 4 carreaux

     j,k = 5 carreaux

     j,m = 4 carreaux

     m,n = 1 carreau

     m,p = 2 carreaux

 

Enfin,

     a,q = 5 carreaux

    q,r = 7 carreaux

    q,s = 3 carreaux

    s,s1 = 1 carreau

    b,t = 3 carreaux

    t,u = 3 carreaux

 

 

 

Et voilà le Brésil :

   

 

Si cette figure peut paraître complexe, il n'en est rien en réalité. Sa construction implique que l'élève mettent en place un certain nombre de repères spatiaux qu'il réutilisera tout au long de la leçon.

Essayons de décomposer la figure.

 

 Première étape :

On construit un "L" à l'envers de 5 x 12 carreaux ; à la base (sur la gauche) on met une croix de 2 x 2 carreaux et, à 1/3 du haut du "L" (sur la droite) on met une autre croix de 5 carreaux de long ;

 

Deuxième étape :

Pour placer la ville de Rio, on repère un triangle sur la base gauche de 3 x 3 carreaux ; et pour le delta de l'Amazone on repère, au sommet, même côté, toujours un triangle mais de 2 x 2 carreaux ;

 

 

Troisième et dernière étape :

Il reste la limite gauche (ouest) de l'Amazonie, c'est un triangle de 7 x 7 carreaux à partir de la base.

 

Voilà c'est tout...

Tout ceci ne doit pas dépasser une heure de cours. D'ailleurs cela n'a jamais duré plus longtemps. Au contraire, selon les classes, il m'est souvent arrivé de disposer de 10 à 15 minutes au cours desquelles les élèves apprenaient à faire le contour. Puis, les volontaires étaient invités à venir au tableau s'exécuter...

Dans tous les cas, il est demandé aux élèves de l'apprendre pour le prochain cours de géographie.

 Note : Le contour du Brésil est certainement, avec l'Inde, le plus difficile à réaliser pour des élèves du collège. C'est pourquoi j'ai choisi de vous le présenter....

 pa14_2.gif

 

 On peut, à présent, utiliser notre contour du Brésil tout au long de la leçon afin de construire des schémas géographiques permettant à nos élèves de "produire" un croquis de géographie. La présente progression qui devrait s'insérer dans vos séquences est articulée autour de trois grands axes menant en guise de synthèse à un croquis de géographie.

 

Premier axe :

Le Brésil, un vaste territoire.

 

Je distribue aux élèves une photocopie du montage suivant et projette l'original en couleurs à l'aide d'un rétroprojecteur.

Ce qui donne :

 Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Note : les photos sont tirées des manuels scolaires des élèves,  à savoir ( de droite à gauche) :

- la plantation de café de Sao Paulo  - Hatier 2001- page 325

- Paysan brésilien sur une piste du Sertao (Nordeste) -Hachette 1997 - page 307

- la transamazonienne près de Manaus - Hatier 1994 - page 273

-- la forêt amazonienne  et paysan dans le Nord-Est - logiciel Encarta

- la récolte du soja dans le Mato Grosso - Belin 2001 - page 301

Les élèves sont invités à exécuter à l'aide de la grille les contours du Brésil après quoi (vérification et aide éventuelle aux élèves qui auraient des difficultés), affichage de la fiche suivante :

  Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Puis, avec les élèves, et l'appui des cartes du manuel Hatier 2001 -pages 318 et 321 - on situera les différentes photos dans l'espace brésilien à l'aide de flèches. En précisant à tel endroit, on trouve tel type de paysage en référence à la relation cartes + photos on utilisera les mots de vocabulaire approprié (climat équatorial, cultures d'exportation...).

Enfin, les flèches étant placées, selon la classe, on pourra soit :

- demander aux élèves d'esquisser eux-mêmes le schéma géographique des milieux brésiliens ;

- soit projeter directement la "réponse" sans omettre de la commenter.

Ce qui donne :

  Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 Voici le croquis sans les photos :

  Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

 

 Deuxième axe :

Populations et peuplement du Brésil

 On présentera aux élèves la série de cartes montrant "les grandes étapes de l'occupation du territoire brésilien" - Hachette 1997, page 316 -pour bien faire apparaître la notion de peuplement.

On présentera également quelques photos pour montrer les différents groupes humains (on pourra insister sur l'excellent "brassage"). Il s'agit aussi, hors cartographie, d'aborder des notions classiques de démographie etc...

Puis, à partir du constat de la "conquête" et de la mise en valeur du pays dégagée de la cartographie précitée, on fera réfléchir les élèves sur la répartition actuelle de la population en leur proposant la fiche suivante (comme précédemment, les élèves auront la fiche avec le quadrillage mais sans les contours) :

  Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Note : les photos sont tirées des manuels scolaires des élèves à savoir (de gauche à droite) :

- La baie de Rio de Janeiro - Nathan 2001 - page 311

- Le centre de Sao Paulo - Nathan 1997 - page 323

- Des indiens d'Amazonie - Nathan 2001 - page 317

- Le port de Manaus - Nathan 1997 - page 327

On procède comme précédemment. Les élèves sont invités, après avoir reproduit le fond de carte, à situer les différentes photos dans l'espace.

Les cartes suivantes seront également proposées aux élèves :

- carte page 306 - Belin 2001,

- carte page 295 - Belin 2001,

On attend des élèves qu'ils placent les villes les plus importantes (le quadrillage sera d'une utilité évidente), puis on leur demandera, sur la base de la carte des densités de population (p.295) de faire un regroupement grossier avec d'une part les espaces ayant de 1 à 5 habitants au Km2 et de l'autre ceux ayant de 5 à 50 habitants au km2 voire plus.

Ensuite, on leur fera remarquer l'élément dynamique constitué par les migrations internes (page 306) et on leur demandera de le cartographier.

En correction, on leur projettera la fiche suivante :

  Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

Voici le croquis sans les photos :

  Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

 

Troisième axe :

Le Brésil, terre de contrastes

 

 Il s'agit de mettre en avant l'ensemble des contrastes afin d'aboutir à un croquis sur les contrastes régionaux. Pour ce faire, je propose la fiche élève suivante (toujours sans le contour qui est à construire par l'élève) :

  Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 Note : les photos son tirées des manuels scolaires des élèves à savoir (de gauche à droite en commençant par la photo ovale) :

- Une fazenda spécialisée dans le café (Etat de Sao Paulo) - Nathan 1997 - page 321

- Un minifundio dans le Nordeste - Magnard 2001 - page 307

- Construction d'une route au coeur de l'Amazonie -Nathan 2001 - page 323

- L'industrie aéronautique brésilienne Embauer - Belin 2001 - page 301

- L'usine Renault Ayrton Senna à proximité de Sao Paulo - Magnard 2001 - page 301

- Une usine d'armement - Hatier 2001 - page 321

Après avoir invité les élèves, une fois encore, à reproduire les contours du Brésil dans le quadrillage de la fiche distribuée, on propose aux élèves de réfléchir aux contrastes visibles sur les photos :

    - opposition entre deux espaces agricoles ;

    - la présence d'une industrie de pointe qui tranche avec la pauvreté de la photo sur le Nordeste ;

    - la volonté de gagner des espaces sur la forêt amazonienne.

     

Afin d'inscrire ces contrastes dans l'espace, on propose aux élèves une série de cartes à savoir :

- Gisements, industries et transports - Hatier 2001 - page 321 ;

- l'ensemble des cartes et schémas intitulés "comment s'organise l'espace brésilien" - Belin 2001 - pages 306/307.

 

On attend des élèves qu'ils replacent les photos dans le croquis mais qu'ils esquissent également les grandes lignes matérialisant les contrastes régionaux au Brésil. On peut aussi les aider en leur demandant :

- de représenter par un trait le front pionnier ;

- de délimiter avec deux couleurs bien tranchées la région la plus pauvre et la plus "riche" ;

- de faire figurer les trois villes les plus importantes en précisant leurs fonctions.

 

Après cela, en guise de corrigé, on projettera la fiche suivante :

 

  Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

Et voici le croquis sans photos :

  Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

Après cela il ne reste plus qu'à consacrer un peu de temps à la construction de la synthèse sous forme de croquis de géographie.

Auparavant, il faut expliquer aux élèves comment "on passe" des différents croquis de géographie à un croquis de synthèse. Pour cela, j'ai choisi la forme du tableau comparatif.

Si la classe le permet, on pourra l'élaborer avec les élèves sinon, on distribuera le tableau suivant :

 

 

 Dans ce tableau j'ai analysé chaque croquis par rapport aux deux autres. J'ai pris les éléments de la légende et j'ai regardé si dans les deux autres croquis ils étaient mentionnés. Il s'agit donc de retrouver les déterminants le plus souvent présents sur les trois croquis. Exemple : dans la colonne 1, la forêt dense en légende trouve une correspondance en croquis 2 (faible densité) et en croquis 3 (espace convoité) etc... En conclusion, dans les trois colonnes, la notion de forêt associée à celle de front pionnier est mentionnée en tout huit fois.

Après explications, on peut attendre des élèves l'exercice suivant :

 

 

Ici, grâce à la couleur, les éléments déterminants apparaissent déjà. Un rapide commentaire fera ressortir la prééminence des couleurs verte, rouge et jaune et, dès lors, on peut demander à l'élève de "s'attaquer" à la réalisation de "son" croquis de géographie sur l'organisation de l'espace brésilien.

Pour bien faire comprendre aux élèves la "technique" de construction, on pourra procéder de la manière suivante :

D'abord il faut demander (toujours sur un fond de carte dessiné par lui) de reporter ces trois dominantes qui sont respectivement :

- la forêt et le front pionnier

- le coeur du Brésil

- les difficultés du Nordeste

Ce qui donne à peu près un croquis comme celui-ci :

 

On fera noter aux élèves que le choix des couleurs est terne. Un croquis doit, comme une peinture, une caricature, une affiche (souvent étudiées en histoire) transmettre une information, un message.

Ici, il a été retenu la force du coeur économique et la faiblesse du Nordeste. Pour représenter cette opposition, il ne faut pas hésiter à chercher des correspondances. Un coeur, qui doit traduire un "gros" je t'aime (la force de l'amour) est rouge. Il ne faut donc pas chercher plus loin. Le coeur économique du Brésil sera rouge. Et le Nordeste prendra la couleur opposée c'est-à-dire le jaune, synonyme, ici, de sécheresse, désert économique....

Ce qui donne le croquis suivant :

On fera remarquer aux élèves qu'il y a une partie sans couleur. Or, dans le cas d'un croquis sur l'organisation du territoire, il ne saurait y avoir de blanc synonyme de néant. En se penchant sur les croquis précédents et sur les tableaux il apparaîtra que c'est le domaine de la savane, mis en valeur récemment, notamment par une agriculture moderne.

C'est un espace intermédiaire qui ne "gagne" pas autant que le coeur mais qui est bien mieux "loti" que le Nordeste il prendra donc la couleur qui s'insère entre ces deux extrêmes c'est-à-dire la couleur orange.

 

Et on obtient un croquis comme celui-ci :

Le croquis de géographie prend forme. il faut à présent l'affiner. D'abord, pour bien marquer le front pionnier il faut utiliser le graphisme conventionnel de la ligne de front. Ensuite, on peut, en dessinant un quadrillage pour matérialiser la forêt dense, mettre en valeur la notion de relative et récente perméabilité de cette espace convoité. Bien plus que la couleur verte unie, massive, synonyme d'espace compacte de forêt vierge, le quadrillage évoquera la manière de la conquête : par clairières souvent.

Enfin, dans le coeur économique il faut faire apparaître les trois villes les plus importantes qui dominent cet espace. On utilisera pour les villes une couleur qui tranche bien avec le rouge. Les élèves ne disposent que du noir qui puisse réellement faire la différence.

 

Puis on obtient le croquis suivant :

Voilà un croquis de géographie "produit" par l'élève qui traduit bien l'organisation de l'espace brésilien. Il ne reste plus qu'à le parfaire...

D'abord, outre les couleurs rouge et jaune on pourra rajouter, pour appuyer cette opposition, un signe + et et signe -.

 

Ce qui donne le croquis suivant :

Enfin, la dernière touche consiste à relier les trois principales villes pour mettre en exergue les relations qu'elles entretiennent à l'intérieur de ce coeur économique. Et, pour traduire des éléments de dynamiques relevés dans la leçon, on pourra matérialiser les principales migrations par des flèches.

Et maintenant, il ne reste plus qu'à "rédiger" la légende en conformité avec le "plan" de la construction du croquis de géographie. Bien que le commentaire ne soit exigible à ce niveau scolaire, on pourra toutefois en faire un bref en reprenant les étapes de la construction.

Et voilà le croquis de géographie répondant au sujet : "l'organisation de l'espace brésilien" tel que tout élève saura le produire et surtout le reproduire...

 

  Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

Compte tenu de l'horaire imparti pour l'étude du Brésil (entre 4 et 5 heures) il  est tout à fait possible de mener à bien cette démarche. Il faudra, toutefois, ne pas négliger la trace écrite mais réduite, ici, à l'essentiel.

J'espère que vous, qui consultez ce site, serez tenté... SDLV

Et pour vous donner "l'envie"... voici le fichier qui vous permettra avec OCAD de construire des croquis...

 

 

 

     

     Cliquez sur la main pour revenir en début de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
               
   
 

Croquis :

Allemagne - Amérique du Nord - Asie Orientale - Belgique - Brésil - Chine - Espace méditerranéen - Espace mondial - Espagne -Europe - Europe Rhénane - France - Inde - Italie - Japon - Royaume Uni - Russie - U.S.A.

Fonds de cartes :

Allemagne - Amérique du Nord - Asie Orientale - Belgique - Brésil - Chine - Espace méditerranéen - Espace mondial - Espagne -Europe - Europe Rhénane - France - Inde - Italie - Japon - Royaume Uni - Russie - U.S.A.

Méthodologie :

Boîte à Outils Prof : Grammaire - Alphabet - Mise en Oeuvre Prof

Ordinateur : OCAD - SCAP3 - Géoclip - SIG

Exemple collège - Exemple lycée

Boîte à Outils élève