Jacques

MUNIGA

doctorat

en

Géographie

DESS en Droit

 

 

 

 
 
 

 

  Découvrez le NOUVEAU site du CROQUIS de Géographie cliquez ici 

 

 

 

 

 

Boîte à outils pour l'élève

 

Mise en oeuvre pour l'élève...

 

 

Avant de vous lancer dans la réalisation du croquis, phase graphisme, il vous faut comprendre ce que l'on attend de vous.

Je l'ai suffisamment "martelé", on n'attend surtout pas un "copier / coller" d'un croquis qui de près ou de loin se rapproche du sujet proposé. Le correcteur espère trouver une construction logique, version graphique, qui réponde au sujet.

Il faut donc commencer par lire le sujet, le relire et en tirer une problématique.

Une problématique.... une problématique...

Mais comment trouver la problématique ?

 

 

 

Y a-t-il une problématique ou des problématiques possibles pour un même sujet ?

 

Essayons de raisonner :

 

L'auteur d'un sujet a en tête, ou sur papier, une réponse (pour lui une certitude, une évidence). Il cherche alors à poser une question (le sujet) dont tous les mots sont soigneusement pesés afin d'amener l'élève à formuler exactement (ou presque) la réponse qui préexiste.

 

Ceci peut surprendre quelques élèves qui pensent encore qu'un sujet peut recevoir des réponses sinon opposées du moins différentes. On a trop entendu "peu importe l'orientation du développement pourvu qu'il soit bien argumenté... il n'y a pas une réponse mais des réponses...

 

Non et Non, il est illusoire (suicidaire) de croire qu'un sujet puisse être posé sans que son concepteur n'ait préalablement défini les contours de la réponse attendue. D'ailleurs, la manière  dont sont préparés les (vrais) sujets du bac le prouve. Pour le vérifier, ouvrez cette page du site gouvernemental.

 

Après cette fructueuse lecture offerte par le site gouvernemental êtes-vous maintenant convaincus ?

Non seulement la réponse préexiste et il n'y en qu'une seule (même si, quelques variantes peuvent éventuellement être admises) mais encore, pour être sûr que le sujet soit bien formulé dans l'optique de la réponse attendue, il est préalablement traité par des enseignants. Voilà le "grand-petit" secret.

Le voile est à présent levé.

Alors fi de toute cette phraséologie autour de la problématique qui n'a souvent servi qu'à noyer le poisson....

 

Alors tentons une réponse, une démarche pour découvrir la problématique.

Ce n'est certes pas la seule mais c'est la seule qui m'ait permis d'obtenir un taux de réussite appréciable.

Elle ne sera probablement pas partagée par tous...

mais elle mérite d'être essayée afin de l'améliorer ( la science c'est cela aussi !)

 

Pour bien comprendre ma méthode, relisons ce que Didier Cariou écrit dans la revue pédagogique d'histoire/géographie n° 46 (sous le contrôle de Marcel Spisser, IPR, Strasbourg) :

"Problématiser, c'est (...) vérifier, éprouver, confirmer ou infirmer une hypothèse et une grille de lecture en les mettant à l'épreuve des faits et en utilisant des arguments qui doivent emporter la conviction du lecteur."

Et, cet auteur ajoute quelques lignes plus loin :

" (...) la problématique scolaire est plutôt un savoir questionné, un questionnement qui doit amener les élèves à organiser un savoir déjà construit par d'autres."

 

Voilà, tout est dit et bien dit.

Donc, l'élève ne peut trouver de problématique pour un sujet donné que si ce dernier a été problématisé par son concepteur.

 

Ce constat étant posé, comment passer de la théorie à l'application ?

 

C'est somme toute assez simple. Pour bien saisir la réalité de la problématique je vais me débarrasser de ce mot trop "cruel" (pour les élèves) et le remplacer par fil directeur comme le fait Françoise Janier-Dubry en soulignant que "la problématique est le fil directeur d'une pensée" : à voir sur hup2.gif. On pourrait même, sans paraître trop "rétro", utiliser le terme fil conducteur.

 

Alors, puisque le sujet est problématisé, il y a, à coup sûr, dans le libellé du sujet, un indice qui permet d'en découvrir le fil conducteur. Effectivement. Il nous faut don,c pour démêler l'écheveau, trouver le bon "bout" qui permettra de reconstituer cette fameuse problématique, ce fil directeur, ce fil conducteur.

 

Mais comment faire ?

Puisqu'il nous faut "le" bout, prenons une technique inverse de celle souvent préconisée qui consiste à chercher les mots-clés. Ne cherchons qu'une seule la clef, mais la bonne qui va nous ouvrir la porte du fil conducteur.

 

Bien plus qu'une longue explication préalable, prenons un exemple :

L'organisation du territoire des Etats-Unis d'Amérique (sujet national 2001 - composition)

Note : Je commence volontairement par un sujet de composition pour démontrer la véracité de ma méthode. Elle est parfaitement applicable en histoire comme en géographie à tous les types d'épreuves (composition, études de documents, croquis)

 

Procédons par ordre :

      - il faut d'abord bien isoler chaque mot du sujet

        L'organisation  

        du  

        territoire  

        des  

        Etats-Unis  

        d'Amérique  

       

Ensuite, je procède par élimination en commençant par le mot le moins important en veillant à toujours garder une phrase cohérente à savoir : d'Amérique me précise que se sont les U.S.A. mais le sujet sans d'Amérique ne perd pas son sens donc :

Ensuite, je procède par élimination en commençant par le mot le moins important en veillant à toujours garder une phrase cohérente à savoir : d'Amérique me précise que se sont les U.S.A. mais le sujet sans d'Amérique ne perd pas son sens donc :

    L'organisation  

    du  

    territoire  

    des  

    Etats-Unis  

    d'Amérique  

Dans la phrase qui me reste, le mot Etats-Unis me donne une indication précise de l'endroit (géographique) où je dois appliquer mon étude. Je pourrais le remplacer par n'importe quel autre pays (France, Japon...) le sujet n'en perdrait pas. Donc je l'élimine pour le moment parce qu'il ne constitue pas la clef.

    L'organisation  

    du  

    territoire  

    des  

    Etats-Unis  

    d'Amérique  

Il me reste donc l'organisation du territoire. Un mot et un complément. Or, le complément "territoire" est, ici, un concept. Un concept étant par définition complexe, il ne pourra pas être la clef. Je le mets donc en marge.

    L'organisation  

    du  

    territoire  

    des  

    Etats-Unis  

    d'Amérique  

Il me reste donc "l'organisation". C'est le but de ma méthode : éliminer pour ne conserver à la fin qu'un seul mot.

A partir de là, je cherche à comprendre le sens de ce mot sans pour autant me référer obligatoirement ni à la matière (géographie) ni au cours (U.S.A.).

Je sais que la clef est dans ce mot.

Le Grand Robert nous dit que organisation = action d'organiser quelque chose, et son résultat. Sachant que organiser veut dire, toujours selon le G.R. "disposer les éléments de sorte que les propriétés de la vie et des organismes s'y manifestent" nous avons là la clef de notre problème.

On me demande de  :

    - décrire comment est organisé l'espace (le territoire) américain (qu'est-ce qu'on trouve et où) -résultat-

    - ensuite on me demande d'expliquer pourquoi c'est ainsi -action d'organiser-

 

Mais pourrait-on passer par un chemin plus simple ? Oui

Oublions l'histoire et la géographie un instant. Et cherchons des synonymes à "organiser".

Organiser veut dire : agencer, classer, ranger...

A quoi me font penser ces verbes ? Prenons ranger, ranger ses affaires, sa chambre.

Ranger sa chambre induit l'action ( je prends un objet pour le mettre là) et le résultat (l'aspect de la chambre après rangement). Je retrouve donc mes deux éléments dégagés précédemment. En fait chacun fait comme il l'entend. L'essentiel réside dans le fait de trouver la clef et de lui donner son vrai sens hors contexte histoire/géographie.

A partir de là, je (on) tiens le bon bout du fil conducteur. Il ne reste plus qu'à reconstituer le sujet et la problématique apparaîtra. Voyons.

Je peux dire quel est le résultat de l'action d'organisation qui a été menée sur le territoire des Etats-Unis d'Amérique ?

Je peux aussi dire quelles actions ont été menées sur le territoire des Etats-Unis dans le cadre de son organisation ?

Ce qui devient en bon français :

Comment est organisé l'espace américain ? Comment peut-on expliquer cette organisation et ses évolutions récentes ?

(problématique proposée par ABC - Bac 2002 - Nathan - page 157)

 

 

Règles d'or pour cette technique :

    1) Il faut prendre le sujet dans son entier puis, commencer à enlever, un à un, tous les mots et groupes de mots ayant simplement permis de préciser le sujet. Pour s'assurer il faut chaque fois relire la phrase restante. Si elle garde un sens, la démarche est correcte.

    2) les concepts bien qu'intéressants, ne constituent pas la clef

    3) Attention, parfois le dernier mot peut-être un signe comme "?"

    4) Il ne faut pas chercher l'explication de la clef à la lumière de l'histoire/géographie pour ne pas être perturbé ou induit en erreur

    5) Après avoir trouvé l'explication de la clef il faut reconstituer le sujet dans l'ordre inverse de celui que vous avez pris pour le "démonter"

 

Une technique qui a fait ses preuves en histoire comme en géographie... mais aussi dans d'autres disciplines bien présentes à votre bac.... voyez donc en cliquant ici

 

 

Prochainement : de nombreux exemples de sujets de croquis analysés avec cette méthode.

 

 

Ils ont arrivés....

Ils sont là.....

 

Cliquez ICI

 

 

 

 

 

     

     Cliquez sur la main pour revenir en début de page

 

a

 

 

 

a

 

 

 

 
 

Croquis :

Allemagne - Amérique du Nord - Asie Orientale - Belgique - Brésil - Chine - Espace méditerranéen - Espace mondial - Espagne -Europe - Europe Rhénane - France - Inde - Italie - Japon - Royaume Uni - Russie - U.S.A.

Fonds de cartes :

Allemagne - Amérique du Nord - Asie Orientale - Belgique - Brésil - Chine - Espace méditerranéen - Espace mondial - Espagne -Europe - Europe Rhénane - France - Inde - Italie - Japon - Royaume Uni - Russie - U.S.A.

Méthodologie :

Boîte à Outils Prof : Grammaire - Alphabet - Mise en Oeuvre Prof

Ordinateur : OCAD - SCAP3 - Géoclip - SIG

Exemple collège - Exemple lycée

Boîte à Outils élève